CENOLLI Amélie                                                                                                                          Tramontane
1ES1

 

 

     Tramontane se passe au Liban, nous raconte l’histoire de RABIH, un jeune chanteur aveugle. Invité avec sa chorale à se produire en Europe, il va par hasard découvrir qu’il est adopté. La musique tient une place essentielle dans la vie de RABIH, on peut alors se demander si celle-ci peut être son refuge, sa véritable famille ?porte l’aide à se construire

 

     L’école de musique de RABIH est un lieu de réconfort pour le jeune homme, celui-ci s’y rend quotidiennement, après une dispute violente avec sa mère et son oncle lorsqu’il apprend qu’il a été adopté. Il se réfugie dans cette école comme si la musique remplaçait sa famille. C’est un lieu où il se sent en sécurité, se retrouve et s’apaise. RABIH oublie alors toutes ses souffrances, ses doutes du quotidien durant les nuits qu’il passe là-bas.

 

     La musique permet de faire passer des messages à ses proches, de faire entendre sa douleur, ses questions qui ne recevront peut-être jamais de réponse. Dans la chanson qui revient en plusieurs fois dans le film, RABIH questionne son oncle, il exprime sa souffrance, sur son origine qu’il ne connaîtra jamais.

 

     RABIH est le chanteur soliste d’une chorale, il est entouré de nombreux musiciens qui eux ne sont pas handicapés, comme si la musique était un refuge ouvert à tous, à égalité. Il devient un artiste qui porte et transmet les souffrances, l’histoire de tous les spectateurs, la tragédie de tout un pays, le Liban.

 

    La musique est donc un moyen de s’évader du quotidien, de se libérer des problèmes. Elle permet de nous exprimer plus librement, sans différence, elle nous porte, nous transmet notre culture.